Vaccination ou licenciement : un choix pas si volontaire pour les employés du privé au Gabon

 Vaccination ou licenciement : un choix pas si volontaire pour les employés du privé au Gabon

Le Chef de l’Etat Ali BONGO ONDIMBA, les autorités sanitaires gabonaises, n’ont cesse de rappeler dans les différents discours et communiqués adressés à la population que,  << se faire vacciner n’est pas obligatoire >>. En effet, l’acte relèverait plutôt d’un choix personnel, responsable et citoyen.

Pourtant, en dépit de ces instructions, il en ressort que des injonctions aient été adressées à l’endroit des employés de nombreuses entreprises privées. << Nous avons constaté que de nombreux employés sont réfractaires à l’idée de se faire vacciner. Bien qu’étant volontaire , la vaccination est salvatrice pour le bon fonctionnement de notre société et dans la lutte contre la covid-19. Elle est donc devenue une obligation à chacun de nous. Sans quoi, des mesures conservatoires seront prises à l’endroit de ceux et celles qui refusent de se faire vacciner>>, indique une note de service d’une entreprise privée installée à Libreville.

Bien que les vaccins soient une arme incontestée dans la lutte contre la covid-19, il n’en demeure pas moins que les personnes vaccinées peuvent de nouveau contracter le virus de la covid-19. Toutefois, pour s’éviter les cas graves et atteindre une certaine immunité collective, la vaccination est salvatrice. Finalement, les autorités en annonçant qu’il n’y a aucune “obligation” de se faire vacciner,  se sont-elles fourvoyées? Et donc, Vaccination ou licenciement ? La question est posée et le choix est déterminant.

Articles similaires