Vaccination en Afrique : l’échec du programme Covax

 Vaccination en Afrique : l’échec du programme Covax

Le programme Covax censé venir en aide aux États africains dans la lutte contre la pandémie de covid-19 semble de plus en plus connaître d’énormes difficultés et faire montre de son inefficacité sur le terrain. Par exemple, bien que le variant Delta soit déjà présent dans 21 pays, peu de populations à travers l’Afrique ont été vaccinées à ce jour.

L’Afrique fait face à d’énormes pénuries d’oxygène et de lits en soins intensifs. Et le trop peu de personnes vaccinées favorise l’augmentation du nombre des décès et de contaminations. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), seulement 8 millions d’Africains auraient à ce jour reçu les deux doses pouvant minimiser les cas graves de la maladie.

Les problèmes liés à l’approvisionnement et aux défaillances du système de solidarité font énormément freiner le programme Covax dans sa globalité au niveau de l’Afrique. Un programme qui avait prévu fournir 500 millions de doses au 1er juillet, seules 100 millions de doses ont été livrées. La nationalisation des doses de vaccin par les grandes puissances, les inégalités constatées entre le Nord et le Sud, et les doutes sur l’efficacité des doses Sinopharm et Sinovac feraient craindre le pire pour l’Afrique.

Articles similaires