UOB : toujours autant dans la marmaille et la déchéance universitaire

 UOB : toujours autant dans la marmaille et la déchéance universitaire

Problèmes d’inscription liés à l’identification qui est exigée, à l’authentification de l’adresse web et du code envoyé pour l’inscription, les étudiants de l’université Omar Bongo sont semble-t-il, une fois de plus, malmenés par l’amateurisme des services du rectorat en charge des inscriptions et réinscriptions.

<<Les choses ne sont pas claires. Il nous faut nous inscrire pour la bourse, s’inscrire à l’UOB, s’inscrire au sein des départements et autres. Le processus est long et lent. Et tout ceci, il faut débourser de l’argent. Finalement, on débourse plus que les montants fixés >>, a pesté Rolland, nouveau étudiant (bleu).

Aux départements de sociologie,  de Droits, des Sciences Économiques, pour n’en citer que ceux là, les étudiants doivent encore conclure l’année 2020-2021. Quelle date figurera sur la carte d’étudiant cette année ? La question est d’autant plus légitime à poser du fait de la situation pédagogique au sein de plusieurs départements.

<<On n’a pas encore fini avec l’année 2020-2021, que déjà on doit s’inscrire pour 2021-2022. Sur quelle base?>>, a confié Rodney. Autant dire que la situation actuelle des universités gabonaises est plus que inquiétante.

Articles similaires