Sogatra : les employés n’ont pas oublié les 11 mois d’arriérés de salaires accumulés depuis 2018

 Sogatra : les employés n’ont pas oublié les 11 mois d’arriérés de salaires accumulés depuis 2018
Réunis à leur base,sis au Camp de police de Libreville, à la faveur d’une assemblée générale ce vendredi 15 avril 2022, les syndicats de la Société gabonaise des transports (Sogatra), ont tenu à fustiger en premier lieu la sourde d’oreilles du locataire de l’immeuble Arambo, siège du ministère de l’Économie, qui n’aura pas donné suite à leur sit-in.

Dès lors, se retrouvant à leur base, les syndicalistes et leurs responsables ont fait état de 11 mois de salaires d’impayés, notamment dus aux arriérés des fonds Covid-19, la question de la subvention de la société, l’organisation de la fête du 1er mai. Les agents de la Setrag réclament toujours à leur employeur le paiement intégral de leurs 11 mois d’arriérés de salaires.

Notamment, 5 mois impayés en 2018; 2 mois en 2019 et 3 mois en 2022. “Nous avons continué notre travail qui consiste à transporter gratuitement les populations tel que souhaité par le chef de l’État Ali Bongo Ondimba, mais comment peut-on travailler si nous n’avons pas de carburant ?”, a confié un chauffeur. Au problème de salaires, les agents dénoncent également le manque de carburant pour le transport.

Désormais, les agents ont les yeux tournés vers la Cheffe du gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda et le Président de la République Ali BONGO ONDIMBA pour voir leur situation être prise en compte.

OPHS

Articles similaires