Ponts de Kango: le ministre des infrastructures attend-il des morts d’hommes pour lancer les travaux de réhabilitation?

 Ponts de Kango:  le ministre des infrastructures attend-il des morts d’hommes pour lancer les travaux de réhabilitation?
Les ponts de Kango, sur les rivières Komo et Bokoué,sont actuellement au centre de nombreuses préoccupations de la part des usagers qui empruntent cette route de la Nationale. En effet, construits en 1977 par la société Dragages Gabon, ces deux ouvrages n’ont plus connu depuis toutes ces années de réels travaux de réhabilitation.

Depuis lors, après un examen technique réalisé il y’a quelques années par les experts du ministère des travaux publics,il avait été décelé des piles endommagés, des anomalies évidentes qui menaçaient déjà la stabilité du pont sur le Komo.

Les appareils d’appui,des fissures sur certains éléments porteurs,des joints de dilation non-conformes, le revêtement des tabliers,des garde-corps de sécurité, et plusieurs autres éléments endommagés sont également visibles sur le pont de la rivière Bokoué.

Pourtant un rapport après examen des deux ponts réalisé par les experts des travaux publics existe bel et bien dans les bureaux du ministère de tutelle, l’on se demande pourquoi les ponts susmentionnés n’ont toujours pas fait l’objet de travaux malgré l’urgence de la situation. De quelle continuité de l’administration publique nous parle-t-on ?

OPHS

Articles similaires