Pédophilie dans le tennis gabonais : encore des pédocriminels dévoilés

 Pédophilie dans le tennis gabonais : encore des pédocriminels dévoilés
Au cours de cette semaine qui s’achève, un autre dossier toujours lié à la pédophilie dans le Sport au Gabon vient d’être révèlé par le Journaliste d’investigation Romain Molina. Si concernant le football l’on peut se réjouir que plusieurs personnes ont d’ores et déjà été arrêtées et que la FIFA a lancé une enquête confirmée par la FEGAFOOT, dans les autres sports le scandale n’est pas des moindres.

En cet épisode 3, après le football et le taekwondo, Romain Molina pointe du doigt les pratiques peu orthodoxes de deux encadreurs du tennis gabonais, qui auraient pendant deux décennies ”violé et tenté de violer” plusieurs mineur(e)s” à l’époque, des enfants qu’ils encadraient. Aussi bien des garçons que des filles.

Ce seraient des proches collaborateurs du président de la fédération gabonaise de Tennis. ”Il était très gentil avec moi. Il m’entraînait, croyait en moi, et m’a permis d’avoir de nouvelles chaussures. Je voyais un bel avenir avec lui, il m’a fait rêver. Ce n’est qu’après que je me suis rendu compte qu’il voulait profiter de moi”, aurait indiqué un adolescent amateur de Tennis”, aurait indiqué une des victimes.

”il fait miroiter la perspective de faire des tournois, d’avoir une carrière. Il avait également des contacts dans d’autres pays, donc forcément… Puis, au bout d’un moment, les rapports professionnels se transforment en intimité. Il vous invite chez lui, vous regarde sous la douche, essaye de se glisser sous la douche”, aurait confié deux autres, des anciens du club de tennis Saoti de Libreville.

”il y a eu un grand scandale dans le passé puisqu’une fillette a été violée de force ; je vous passe les détails, il y avait du sadisme. Elle avait même réalisée des examens médicaux après coup. Et qu’est-ce qu’il était passé ? Rien,il a continué”.

Autant dire là aussi que les noms cités dans ce dossier sont connus et qu’une fois de plus, c’est une pratique dans le tennis que personne n’ignore.

OPHS

Articles similaires