Libreville : Excédés par le Banditisme,les jeunes du Quartier Ondogo brûlent les QG des dealers et consommateurs de Chanvre

 Libreville : Excédés par le Banditisme,les jeunes du Quartier Ondogo brûlent les QG des dealers et consommateurs de Chanvre
À Libreville, capitale gabonaise, le banditisme quotidien devenu le travail de plusieurs jeunes serait lié à la prise des stupéfiants en longueur de journées. Plusieurs quartiers des six arrondissements doivent alors faire face à un niveau de braquages, de vols et de viols qui plonge les habitants dans l’inquiétude.

Au quartier Ondogo, situé dans le 6 ème arrondissement de Libreville, des jeunes ont décidé la semaine écoulée, de venir à bout de deux des multiples quartiers généraux où se regroupent les vendeurs et consommateurs de Tabac Congo, du chanvre indien. La raison évoquée est la constatation de la montée du grand banditisme qui est désormais l’apanage de certains jeunes dont les âges varient entre 14 et 22 ans seulement.

Ces espèces de “Mbandja” qui servent de repères à ces bandits de grand chemin, ont été découverts dans la mangrove. Vieux fauteuils, tables de maison, coûteux, assiettes et autres, ce seraient à partir de ces endroits que les bandits programmaient leurs différentes opérations.

Selon les initiateurs de cette démolition de repères des vendeurs et consommateurs de stupéfiants, cette initiative rendre dans le cadre d’une opération dénommée “LUTTE CONTRE L’INSÉCURITÉ ET JEUNESSE SANS TABAC”.

Un appel à la jeunesse Gabonaise afin de se débarrasser d’un mal qui depuis de nombreuses décennies cause énormément de tort à la santé de plusieurs jeunes.

Articles similaires