Les établissements privés Confessionnelles et Laïcs réclament 9 milliards de frais d’écolage à l’État

 Les établissements privés Confessionnelles et Laïcs réclament 9 milliards de frais d’écolage à l’État
ONDO Eva, Présidente de la Fédération des établissements Privés Confessionnelles et Laïcs du Gabon qui accueillent les élèves orientés par le ministère de l’éducation nationale depuis près de quatre ans, a tenu à apporter des précisions sur la situation du paiement des frais d’écolage comme indiqué dans le protocole d’accord signé avec le l’État.

“Les avis d’ordonnance 2020-2021 nous les recevons à peine il Y’a un mois. Mais à un mois aussi de la fin de l’exercice budgétaire 2020-2021, avec la ligne budgétaire de 4 milliards, l’année écoulée ne devait pas souffrir d’impayés plus qu’elle est budgétisée. Mais ni 2018-2019, ni 2019-2020 et encore moins 2020-2021 n’ont été payées. Tout est arrêté au niveau du gouvernement, du Trésor ou du ministère du budget”, a confié la présidente dans un extrait d’une interview que notre rédaction a pu visionner.

Selon Dame ONDO Eva, l’État accumulerait prés de 9 milliards de francs CFA de frais d’écolage impayés depuis trois ans envers les établissements privés qui accueillent les élèves orientés par le ministère de l’éducation nationale.

Et à cet effet, au regard du statu-quo côté gouvernement, les responsables des établissements privés menacent dans un avenir proche d’exiger aux parents d’élèves soit de payer les frais d’écolage soit de garder leurs enfants à la maison pour ceux qui ne pourront pas payer.

Le ministre Patrick Mouguiama-Daouda est donc appelé à réagir rapidement, une autre épine dans sa botte jumelée à celle de la grève des enseignants du public.

Articles similaires