Léon Mba déclaré aéroport le plus sûr d’Afrique centrale

 Léon Mba déclaré aéroport le plus sûr d’Afrique centrale

L’aéroport Léon Mba de Libreville, placé sous la gestion de GSEZ Airport, vient de recevoir le certificat d’aérodrome le classant parmi les infrastructures aéroportuaires répondant aux normes internationales en matière de sécurité.

Pour cette certification les autorités aéroportuaires ont dû débourser la somme de 200 millions de francs CFA. L’aéroport de Libreville (ADL) est la première infrastructure d’Afrique centrale à recevoir ce certificat d’aérodrome valable pour une durée de trois ans, du 9 avril 2021 au 8 avril 2024.

Le processus de certification a été réalisé avec la collaboration de l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac). «La certification est une norme à laquelle tout exploitant d’aérodrome international doit se conformer», rappelle Nadine Nathalie Anato, directrice général de l’Anac. Et c’est dans ce sens que GSEZ Airport a exprimé l’intérêt d’obtenir un certificat d’aérodrome pour être conforme à cette exigence qui est transposée dans les règlements nationaux.

Le cap franchi par l’aéroport international Léon Mba en matière de normes de sécurité est un facteur encourageant pour le Gabon en matière d’échanges aéroportuaires. La certification d’aérodrome  établie par l’Organisation de l’aviation civile Internationale (OACI) signifie, pour les exploitants d’aéronefs et autres organisations utilisant cet aérodrome, qu’il répond aux spécifications concernant les installations, l’exploitation technique, les procédures d’exploitations et qu’il est capable de continuer à y répondre pendant toute la durée du certificat.

Pour Igor Simard, directeur général de GSEZ Airport, «cette certification apporte à l’aéroport de Libreville une confiance accrue, notamment au niveau des partenaires de la plateforme aéroportuaire ». Elle inscrit, en effet, l’aéroport Léon Mba dans les standards les meilleurs dans le domaine et un gage de valeur commerciale pour les compagnies aériennes qui s’intéressent à la destination Gabon.

L’investissement pour la certification comprenait, la redevance relative au certificat, les diverses formation du personnel, la mise aux normes des installations et infrastructures, les différentes études et conception, etc.

L’aéroport de Libreville avait été certifié pour la première fois en août 2018. Le certificat avait été délivré à la société anonyme Aéroport de Libreville. En octobre 2018, le programme de concession signé entre l’Etat gabonais et ADL étant arrivé à son terme, la gestion de l’infrastructure aéroportuaire a été alors confiée GSEZ Airport, qui s’est lancée dans un vaste programme de certification des aérodromes.

Articles similaires