L’alcool : une cause méconnue de la sécheresse vaginale

 L’alcool : une cause méconnue de la sécheresse vaginale

Très peu de femmes ont connaissance de ce que les médecins spécialistes, les gynécologues, nomment par Sécheresse vaginale. Mais pour comprendre en quelques mots, la sécheresse vaginale est l’insuffisance de lubrification du vagin, la rareté de gouttes de cyprine qui permettent au moment de l’acte sexuel, une pénétration facile .

Pour les spécialistes, les causes qui entraînent ce dysfonctionnement sont nombreuses. Notamment l’alcool, les causes médico-psychologiques et la ménopause, la plus fréquente et connue. Tandis que la demoiselle de 20 ans a besoin de moins de 30 secondes pour avoir une lubrification complète, au cours de la ménopause il faudrait en moyenne compter deux minutes.

Une autre cause moins évidente, apparaît aussi comme étant notable de l’avis des gynécologues. Il s’agit notamment de l’alcool. Le fait surtout d’uriner et arroser à chaque fois l’ensemble des organes vaginaux d’alcool, influent sur la lubrification. Mais encore, d’après les scientifiques, les infections urinaires à répétition et les infections vaginales ou encore des médicaments comme les antidépresseurs, pourraient être aussi à l’origine  de troubles de l’excitation.

Et si les gels et autres médicaments peuvent apporter une réponse à cette préoccupation, les préliminaires bien orientées et bien faites, apparaissent également comme un élément de réponse indispensable pour favoriser la lubrification.

Articles similaires