Gabon/ les policiers interdits des contrôles routiers

 Gabon/ les policiers interdits des contrôles routiers
Le commandant en chef des Forces de police nationale (FPN), le Général de division, Serges Hervé Ngoma a dans sa circulaire N⁰ 01486/CCFPN-GAB datant du 06 septembre 2022 annoncé l’interdiction formelle des contrôles routiers intempestifs sur toute l’étendue du territoire national, pour endiguer le phénomène de racket et de corruption très décrié par les populations désabusés, auquel s’illustre les policiers.

« Suite aux nombreuses plaintes des usagers sur des cas de corruption et de racket, il est rappelé à l’attention de tous les policiers que les contrôles routiers intempestifs sont interdits sur toute l’étendue du territoire national, sauf cas de force majeure et instruction du commandant en chef », a annoncé le général Ngoma.

Pour lui, les missions régaliennes de ses agents seront désormais axées que sur la régularisation du domaine public et en cas de force majeure, sur la verbalisation des usagers.

« Tout policier réfractaire aux présentes dispositions et pris en flagrant délit de contrôle sera immédiatement présenté devant un conseil extraordinaire qui statuera sur sa révocation, de même qu’elle engagera la responsabilité du chef hiérarchique direct », a-t-il prévenu.

Par cette circulaire, le chef de police vient emboiter le pas à son collègue de la Gendarmerie nationale, Yves Barasouaga.

Les automobilistes restent toutefois sceptiques quant au respect de cette décision sur le terrain par les policiers. Une décision qui n’est pas la première du genre au Gabon.

CMM

Articles similaires