Football : Freddhy KOULA bat en brèche les accusations du Président de Mangasport à propos de Junhior Bayanho

 Football : Freddhy KOULA bat en brèche les accusations du Président de Mangasport à propos de Junhior Bayanho
Suite à l’article de nos confrères de gabonelitemagasine concernant la gestion du dossier Junhior Bayanho, dans lequel le Président du Club de Mangasport affirme ne pas avoir été tenu informé du transfert du joueur vers le club congolais de Saint Eloi Lupopo, notre équipe de rédaction a recueilli les précisions de l’agent du “Neymar de Bitam ” concernant cette affaire, en la personne de Freddhy KOULA.

<<Les dirigeants de l’As Mangasport ont été prévenus, par mail, de sa décision de ne plus signer pour Manga. Il en a discuté avec le coach pour le lui signifier. C’est de son droit. Un footballeur n’est pas un sans droit, encore moins un esclave. Manga avait même déjà inscrit Bayanho sur la liste de la CAF (SMS), sans son aval, et sans contrat. C’est illégal. Ils le savent. BAYANHO n’avait pas signé de contrat avec les Moandais. Bayanho n’a pris ni prime, ni salaire lors de ses trois semaines passées avec Mangasport. On leur a proposé (par élégance) un remboursement des frais de transport, test Covid, et autres frais de nutrition, ils ont refusé.

Mangasport voulait un transfert alors que le joueur n’était pas encore le leur. Le Club Moandais et son président n’ont pas su traiter ou bichonner le joueur qu’est Junhior, ils l’ont traité comme un joueur “normal”, et c’est le joueur lui-même qui a décidé de ne pas signer le “maigre” contrat qu’on lui proposait à Moanda.  C’est de son droit le plus absolu>>, a indiqué Freddhy KOULA, agent du Joueur et par ailleurs Président du Club féminin Atleticó Akanda.

Pour finir, FKM a notamment fait référence aux statuts FIFA en qualifiant la démarche du Club moandais d’honteuse, << Quelle tristesse pour le football gabonais. On imagine même pas s’il avait finalement paraphé le bail prévu pour un an seulement que lui proposait le Club Moandais>>.  Plutôt donc que de vouloir jeter l’opprobre sur l’agent et son joueur, il faudrait plutôt s’interroger sur le sérieux du Club de la Comilog et sa mauvaise gestion du dossier. Un contrat a-t-il été paraphé entre le Club de Moanda et le joueur?

Articles similaires