COP 26: des promesses vagues, ambiguës et incohérentes

 COP 26: des promesses vagues, ambiguës et incohérentes
La conférence mondiale portée sur la lutte contre le réchauffement tenue récemment à Glasgow en Écosse a-t-il été un succès ? C’est la question qui taraude actuellement l’esprit des populations dont les pays sont très touchés par les conséquences de la détérioration de notre planète.

Un cuisant échec?

Obligés de sortir les calculatrices pour évaluer l’impact des décisions annoncées pour réduire les gaz à effet de serre au plan mondial, les scientifiques ont indiqué leur désarroi de constater que les engagements pris auront pour conséquence ” une hausse de 2,7 °C des températures”, bien loin des 1,5°C que prévoyait l’accord de Paris lors de la COP21 en 2015.

La politique liée à l’usage du Charbon en Chine et en Inde n’a finalement pas connu de limitation. Les dirigeants des deux pays absents de cette conférence, ont imposé leur choix en indiquant leur souveraineté à décider à ce sujet.

Des dirigeants absents des démonstrations scientifiques

Prévue pour une dizaine de jours, plusieurs dirigeants du Monde n’auront finalement été présents que 3 à 5 jours à la conférence mondiale sur le réchauffement climatique.

Une situation qui n’a pas laissé indifférente plusieurs activistes,qui ont dénoncé là un manque d’intérêt des dirigeants qui finalement seraient venus juste “se pavaner et justifier les dépenses budgétaires de leur pays mais aussi de l’ONU”.

L’accord de Paris n’a jamais été respecté, les promesses financières à l’endroit des pays africains non plus, il faudrait donc se demander si finalement cette COP est-elle utile.

OPHS

Articles similaires