Comment l’Apple Watch pourrait prévenir les fragilités cardiaques

 Comment l’Apple Watch pourrait prévenir les fragilités cardiaques
Une étude de l’université Stanford assure que la montre est capable d’évaluer avec précision les fragilités des utilisateurs atteints de maladies cardiovasculaires.

L’Apple Watch pourrait devenir un outil précieux pour les patients souffrant de maladies cardiovasculaires. Une étude de Stanford, financée certes par Apple, montre que la smartwatch évaluerait avec précision leur fragilité.

Un simple test de marche pour prévenir des incidents

L’expérimentation a consisté à procéder au 6MWT, un test standardisé de six minutes de marche qui permet d’évaluer les capacités physiques fonctionnelles de personnes souffrant de pathologies diverses. Des utilisateurs l’ont passé en clinique et, en parallèle, avec une Apple Watch Series 3, associée à un iPhone 7. Si la personne parcourait moins de 300 mètres, elle était considérée comme fragile.

L’Apple Watch aurait détecté cette fragilité dans 90% des cas contre 85% des cas en clinique, avec des résultats légèrement moins bon dans un environnement non supervisé. Cela prouve que l’AppleWatch et l’application Activité pourraient aider les praticiens à surveiller leurs patients à distance et ainsi mieux prévenir les accidents.

Articles similaires