Camp de police de Libreville: l’effroyable réalité des conditions  d’habitation exécrable des agents de police

 Camp de police de Libreville: l’effroyable réalité des conditions  d’habitation exécrable des agents de police
Bâtiments vétustes, appartements sans eau, Yves Malick, internaute, blogueur gabonais très suivi sur les réseaux sociaux, vient là encore de publier sur la toile une triste réalité que personne n’a presque jamais osé dénoncé publiquement, à savoir : les conditions délétères d’habitation des agents de police logés au Camp de police de Libreville, non loin du bord de Mer.

Poubelles, eaux usées, bâtiments envahis par la moisissure, des marches d’escaliers complètement désuet, une voirie qui semble avoir été le théâtre de la troisième guerre mondiale, ce sont malheureusement des tristes images qui nous sont présentées par ce mini reportage de Yves Malick. Les policiers, les mal lotis de la République ? La question vaut son pesant d’or.

Selon le blogueur, ces bâtiments qui datent des années 70-80, n’auraient pas faits depuis lors, l’objet d’une cure de jouvence véritable. Se contentant de travaux approximatifs pour sauver les apparences. Dans tous les cas, les images n’ont pas laissé indifférent les internautes sur la toile. Espérons que Yves Malick ne soit l’objet d’aucun rappel à l’ordre ni d’aucune interpellation.

OPHS

Articles similaires