Camelia Ntoutoume-Leclerq passe sous silence la situation de 600 élèves du CES Raymond Bouckat qui n’ont quasiment pas appris

 Camelia Ntoutoume-Leclerq passe sous silence la situation de 600 élèves du CES Raymond Bouckat qui n’ont quasiment pas appris
En début d’année scolaire 2021-2022, l’ancien ministre en charge de l’éducation nationale, Patrick Mouguiama-Daouda, avait annoncé que près de 600 élèves orientés par ses soins au CES Raymond Bouckat de Mindoubé 2 regagneraient les salles de classes au mois de Mars de l’année scolaire qui s’achève car étant en cours de construction.

Sauf que selon nos confrères de Gabon actu, lesdites salles de classe seraient toujours en chantier à l’heure actuelle, aucune livraison officielle des bâtiments n’a finalement été faite. Au moment de la remise des bulletins de fin d’année scolaire samedi dernier, de nombreux parents d’élèves ont tenu à dénoncer à l’endroit de la Ministre actuelle de l’Éducation Nationale, Camelia Ntoutoume-Leclerq, cette gestion calamiteuse aux allures d’inégalité de chances qu’ont subi leurs enfants.

”Parmi ces enfants, il y’a ceux qui ne comptabilisent qu’un seul trimestre et ont quand même été admis en classe de 5ème sur la base d’un seul bulletin. Pour la majorité, ces élèves ont été évalués très difficilement que sur la base de deux trimestres hachés. Tandis que leurs condisciples ont eu trois trimestres pour être évalués et bénéficier des enseignements”, a décrié M. François, père de deux élèves.

À l’instar des 700 enseignants recrutés directement par son prédécesseur, Camelia Ntoutoume-Leclerq devrait en temps normal communiquer sur ces questions afin d’éclairer la lanterne de l’opinion.

OPHS

Articles similaires