Blocus des épreuves sportives du bac : silence notoire du ministre de l’éducation nationale

 Blocus des épreuves sportives du bac :  silence notoire du ministre de l’éducation nationale

Cela fait exactement quatre (4) jours qu’ont commencés les évaluations des épreuves sportives pour la session 2021 du baccalauréat dans la province de l’estuaire selon le calendrier du ministère de l’éducation nationale. Sauf que constat fait à travers l’ensemble des centres de la province, la plupart des enseignants d’EPS retenus pour l’occasion, bien qu’étant présents, ont refusé depuis lors d’évaluer les élèves.

Motif exprimé, le paiement des vacations de la session 2020 du baccalauréat. Ce mercredi 09 juin, le stade de l’Injs situé dans le quartier Soduco (Libreville), a été le théâtre d’un mouvement d’humeur des élèves qui au lieu d’être évalués, ont clairement été baladés sous le soleil accablant, << nous voulons juste passer notre bac. Oui les enseignants ont raison, nous comprenons leurs revendications légitimes. Les solutions auraient dû être trouvées depuis car c’est une situation qui est connue depuis >>, a souligné Andy, Élève de terminale.

Du côté du ministère de l’éducation nationale, aucun commentaire sur la situation paralysante, même pas venant de son sulfureux secrétaire général.  Le ministre Patrick Mouguiama-Daouda qui a dans le même temps la grève des enseignants-chercheurs (Snec-UOB) à gérer, ne saurait plus à quel saint se vouer. Ces derniers ont également entamé une grève du côté du grand portail (UOB) afin de dénoncer le décret ministériel fixant les nouvelles modalités de recrutement pour les enseignants-chercheurs au sein des universités publiques.

Articles similaires