Abus sexuels sur mineur(e)s : des responsables de la Fegafoot bientôt suspendus par la FIFA et la CAF à défaut de démissionner ?

 Abus sexuels sur mineur(e)s : des responsables de la Fegafoot bientôt suspendus par la FIFA et la CAF à défaut de démissionner ?
” Avec un tel scandale, une personne raisonnée et responsable, déterminée à faire la lumière sur cette affaire de pédophilie au sein de la fédération qu’il dirige, aurait démissionné plutôt que de se cloîtrer dans des communiqués qui distillent de grossiers mensonges”, commentaire d’un internaute.

La pagaille actuelle dans le football gabonais a atteint tellement de sommets que les amateurs du football national sont unanimes à tous les niveaux, Pierre Alain Mounguengui ” devrait à l’heure actuelle démissionné de son poste de Président de la Fédération Gabonaise de football”. Il ne s’agit pas d’une chasse aux sorcières comme tendent à le faire croire certains médias et compatriotes, l’affaire de pédophilie dans le football gabonais est ”l’un des plus gros scandales jamais répertoriés dans le monde du Sport”, dixit Romain Molina.

S’il n’est pas directement prouvé de l’implication du président de la Fegafoot dans cette ”sale affaire”, il n’en demeure pas moins que de nombreux anciens joueurs et coaches (adjoint de Capelo) ont avoué avoir alerté ces dernières années, Alain Pierre Mounguengui des pratiques peu orthodoxes orchestrées par certains responsables qui lui sont proches. Mais l’homme serait resté droit dans ses bottes, retorquant qu’aucune preuve ne soutenait ces allégations.

Pourtant, les noms cités aujourd’hui, sont les mêmes noms connus et pour lesquels le président de la Fegafoot aurait été interpellé sans donner suite. Capelo, Coach Kolo, Mandarano, plus récemment Serge MOMBO cité par la nouvelle parution du 07 janvier du The Guardian, seraient  connus dans le milieu du football gabonais.

”Toutes ces histoires sont connues. Le président Alain Pierre Mounguengui a maintes fois été interpellé à ce sujet, mais il est resté stoïque et évasif sur le sujet. Et maintenant on veut venir nous faire croire que les gens sont étonnés, c’est de l’hôpital qui se moque de la charité. Et malheureusement pour lui, c’est le couronnement d’un mandat entaché de nombreuses irrégularités. En tant normal, la FIFA ou la Cour des Comptes aurait dû même déclencher l’audit des comptes de la fédération”, a souligné un ancien coach adjoint des A’.

D’autres fédérations ont notamment été pointées du doigt par le journaliste d’investigation Romain Molina, Le tennis, le cyclisme, le handball, le basketball. Et ce qui se passe au Gabon serait entrain de susciter énormément de témoignages et de ressusciter des tas d’immondices d’affaires à travers plusieurs pays du monde.

OPHS

Articles similaires